Soeurs d'Ys, La Malédiction Du Royaume Englouti (M.T. Anderson & Jo Rioux)



★★★★

 

Les liens du sang sont indéfectibles… Mais à quel prix ?

N’est-il alors pas mieux d’écouter nos propres sentiments, plutôt que de laisser notre monde s’effondrer ?

 


Hey ! Bonjour à tous ! Comment allez-vous ?


On se retrouve pour une nouvelle chronique et cette fois on va parler d’une bande dessinée ! Vous le savez, depuis le temps que le blog est ouvert, je lis très rarement des BD, mais c’est vrai que par moment c’est super agréable d’en découvrir ! Alors, comme vous l’aurez vu dans le titre, je vais vous parler de “Soeurs d’Ys, La Malédiction Du Royaume Englouti” ! Le scénario a été écrit par Matthew Tobin Anderson et les dessins et les couleurs ont été réalisés par Jo Rioux. C’est un livre sorti le 16 septembre 2020 et comportant 222 pages, que vous pouvez retrouver chez Rue De Sèvres.



“Quant à moi, je suis plongé dans des ténèbres plus profondes que celles de la mer sous son corps en feu” (Pages. 25)



~ RÉSUMÉ ~


Le Royaume d’Ys ne doit son existence uniquement grâce à la magie de la reine Malgven. Celle-ci érigea des remparts, bâtie des jardins et des demeures jusqu’à ce que cette cité soit connue de tous ! Mais le jour où la reine échappe à la vie, sa mort déchire sa famille. Rozenn et Dahut s’éloignent inlassablement l’une de l’autre, montrant une différence toujours plus prononcée. Alors que l’aîné n’aspire qu’au bien-être de la nature et des animaux, la seconde profite d’un tout autre loisir.


Bientôt, le poids des années passées s’accumulent. De nombreuses rumeurs circulent, mais nul personne ne sait ce qui se trame réellement. Et alors que le roi s’enfonce toujours plus profondément dans sa tristesse, ces filles se blessent jusqu’à rompre le lien qui les unis, révélant ainsi de sombres secrets.




~ PERSONNAGES ~


C’est impressionnant à quel point la représentation des personnages peut avoir un impact ou non sur mon ressenti de lecture. De même qu’il est fou de voir que les descriptions ne sont pas accordées de façon égalitaire entre une bande dessinée et un roman. Et je le conçois totalement, au vue du format drastiquement différent… Néanmoins, je ne peux que constater que l’attachement ne s’est pas fait de la même façon dans cette histoire que d’en d’autres. Et je suis persuadée que le fait que ce soit une BD en est la cause. Le graphisme, permettant de s’immerger d’une autre façon dans l’intrigue, m’a toutefois bien aidé ! J’ai ainsi pu découvrir les protagonistes sous le dessin de Jo Rioux plus que je ne l’aurais cru, et heureusement !


Même si je pense que c’était voulu, je me suis plus attachée à la douce Rozenn plutôt qu’à sa sœur (Dahut) ou encore à son père.


Rozenn est le genre de personne que j’admire dans les livres car elle respecte ses choix tout en devant accueillir ceux qu’elle n’accepte pas. D’une certaine façon, elle se met sa famille à dos pour ce qu’elle souhaite plus que tout au monde et celle-ci ne fait rien pour la comprendre. Rozenn désire vivre comme elle l’entend, comme elle le souhaite, même si ce n’est pas toujours en adéquation avec le reste de sa famille. D’ailleurs, c’est le seul personnage que j’ai vraiment aimé dans cette bande dessinée !


Dahut, elle, m’est complètement sortie par les yeux… Et je ne parle même pas de son père ! Entre celle qui ne pense qu’à elle seule, et celui qui ne voit pas plus loin que son malheur, je n‘ai malheureusement pas accroché au reste de la famille ! Néanmoins, ce sont des personnages qui ont leur importance et qui, de surcroît, ont été très bien représentés. Leur rôle était clair, précis et tout en cohérence avec le reste de l’intrigue. Si cela n’avait pas été le cas, je n’aurais certainement pas apprécié ma lecture de la même manière !




~ CONCLUSION ~


J'avoue tout ! J'ai d'abord acheté cette BD pour la couverture… Mais, depuis que ce livre est arrivé dans ma bibliothèque (c'est-à-dire, il y a un an), il m'intrigue beaucoup ! Je ne regrette ni mon achat, ni ma lecture. Et je peux même rajouter que celle-ci me donne encore plus envie de m'ouvrir à d'autres BD !

L'intrigue, bien que très (trop) rapide, était super intéressante à découvrir. Je pense que c'est la première fois où j'ai le sentiment que les dessins sont aussi importants que le texte et ça fait du bien ! J'ai pris grand plaisir à les observer, à essayer d'en apprendre davantage sur l'univers et les personnages. D'ailleurs, bien que peu nombreux, l'histoire et l'ambiance ressentie étaient bien marquées par les évènements. Donc oui, c’est vrai, ce n’est pas un coup de cœur, mais j’ai adoré lire ce livre ! Il regorge de magie et de plein d’autres petites merveilles qui font de lui une superbe lecture !



Eva.


2 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout