[PAUSE BLABLA] : Je vous dis tout ! - Mon rapport à l'écriture.

Dernière mise à jour : 12 oct.

Quelque part

Le 15 mai 2022


Chers lecteurs,


Comme vous avez pu l’apprendre, j’ai fait le choix de changer ma façon de rédiger mes articles. Pour débuter cette aventure, je ne voyais pas mieux qu’une publication sur mon rapport à l’écriture. De quoi vous permettre d’en apprendre un peu plus sur le pourquoi du comment !


Je ne vais pas vous mentir, l’écriture n’a pas toujours été un point crucial de ma vie, et pourtant…



De ce que m’ont raconté mes parents, petite, accompagnée d’un (voire plusieurs) fidèle cahier et de mon très cher crayon, je pouvais passer de long moment à écrire des textes que moi seule pouvais comprendre. J’étais alors « capable » d’écrire, dans une langue inconnue, et de lire le contenu de celui-ci avant même d’avoir appris à lire ou à écrire. Un exploit me direz-vous ! Aujourd’hui, je serais incapable de décrypter ces nombreux cahiers qui hantent encore mes pensées…


Plus tard, alors que je commençais tout juste à comprendre la langue française, il m’arrivait de passer mon temps à créer de petits livres. Peut-être le début de cette merveilleuse passion ? J’utilisais des feuilles de papiers que je pliais en deux et agrafais les unes aux autres. Ce n’était pas le livre le plus impressionnant (loin de là), mais je m’appliquais à lui dessiner sa couverture et à écrire une histoire adaptée à sa taille.


Je me suis finalement éloignée de tout ça. Je lisais de temps en temps, mais sans plus et je n’écrivais plus tellement, hormis pour l’école. Je vais, tout de même, vous confier un petit secret : à l’école, les dictés étaient pour moi des supers moments et, bien que stressée à chacun de ces exercices, j’adorai les ateliers d’écriture ! Il n’est pas impossible que ma passion pour l’écriture ait débuter avec cela.


Et puis, les années collèges sont arrivées. Ça se passait mal, très mal, et pour me changer les idées, je me suis plongée dans la lecture et l’écriture. Finalement, c’était devenue mon échappatoire, ma bulle et ma liberté. C’est aussi grâce à ça que je me suis découvert un attrait pour le 19ème siècle. Découvrir cette époque, à travers de nombreux livres, était un vrai délice. Et de là est venu mon intérêt pour les lettres. Ça a été une véritable révélation !


Une autre passion s’est imposée à moi : la calligraphie ! Je n’ai jamais eu une « écriture » qui m’était propre… Je suis une éternelle insatisfaite. Il m’est alors impensable d’avoir la même écriture sur plusieurs mois ! C’est très perturbant, pour la perfectionniste que je suis, d’ouvrir ses cours et de constater qu’aucun d’eux n’est rédiger de la même façon !


Aujourd’hui, il est évident que je suis bien plus à l’aise pour transmettre mes pensées en les couchant sur papier qu’en abordant les sujets à l’oral. Je trouve plus facilement mes mots et il m’est plus simple de ne pas dire des choses que je pourrais regretter. Et alors qu’il m’est plus aisé d’écrire, il m’est également plus évident de me confier lorsque j’écris une lettre.


Voilà toutes les informations nécessaires pour mieux comprendre ce projet. Tout cela découle de mes passions et de ma curiosité insatiable !


Bien à vous,


Eva.



P.S. : Et vous, quel est votre rapport à l’écriture ?

Mots-clés :